Le Livre des 5 Roues : Interprétation Martiale

Le Livre des 5 Roues : Interprétation Martiale

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un livre qui m’a touché très profondément : « Le Livre des 5 roues : interprétation martiale« . Écris par Miyamoto Musashi et interprété par Stephen KAUFMAN.

Je pense important de commencer par expliquer qui est qui.

Miyamoto Musashi (1584-1645) :
Il est sans doute le plus célèbre escrimeur japonais de l’Histoire. Créateur d’une école de sabre (Hyoho Niten Ichi Ryu), ayant survécu à plus de 60 duels à mort. Formé par son père qui fut lâchement assassiné, Musashi se perfectionna des années dans l’art du sabre pour le venger. Après maints duels qui le rendirent célèbre, il se fit moine à l’âge de 59 ans (1643). Il partit pour le mont Iwato, situé près de Kumamoto, où il s’installa dans la grotte de Reigan-dô . Il y disposa une table basse, et le 10 du dixième mois commença à rédiger Gorin no sho, ou le « Traité des 5 roues » (Les Quatres Elements et le Vide).
Miyamoto Musashi devint le héros de nombre de pièces de théâtre, de films et de romans.

Stephen Kaufman :
Hanshi 10e dan de karaté, est considéré comme un des pères du karaté américain. Ses quarante années d’expérience des arts martiaux et son étude incessante et passionnée de l’œuvre de Musashi lui ont donné une compréhension profonde des principes du maître et une hauteur de vue qui lui permettent d’échapper aux préjugés et aux poncifs largement répandus dans le domaine du combat de survie.

Le Livre des 5 roues : interprétation martiale

Le livre s’articule autour de 5 grands chapitres : la Terre, l’Eau, le Feu, le Vent (l’Air) et le Vide :

  • Le Chapitre de la terre : est une introduction sur la tactique de l’école Ichi et sur l’entraînement (l’examination minutieuse). Il insiste sur l’importance des rythme et de la distance et bien entendu sur les avantages des armes, Musashi étant lui même épéiste, et ayant développé sa technique unique du maniement de deux sabres simultanément.
  • Le Chapitre de l’eau : évoque la spiritualité dans l’art du sabre. Il décrit les techniques de base et quelques principes fondamentaux comme la posture, l’équilibre, l’observation et le maintien.
  • Le Chapitre du feu : traite des tactiques à employer au cours d’un duel et sur le champ de bataille. il insiste sur l’importance de la position à adopter, d’identifier les failles de l’adversaire et savoir en tirer profit.
  • Le Chapitre du vent : est une critique des faiblesses des autres écoles. Ce chapitre est plus important sur l’histoire de Musashi et des observation qu’il a faites pour vaincre les autres écoles.
  • Le Chapitre du vide : étudie la nature du savoir humain, évoque la philosophie de la voie du guerrier.

Le Livre des 5 roues : interprétation martiale est clairement martial. Son but est de montrer comment comprendre l’ennemi afin de le détruire. Il décortique le cheminement de pensée pour atteindre la victoire, à une époque où une erreur signifiait la mort.

Il fait partie avec « le Hagakure » et « Le sabre de vie » des grands Classiques de la chevalerie japonaise.

À recommander à tous ceux qui cherchent une approche authentique du combat et qui s’intéressent à la philosophie de l’action dans une perspective à la fois traditionnelle et en dehors des sentiers battus.

 

Ce livre existe broché : Mais également au format kindle :

 

Si ce livre vous plait, n’hésitez pas à l’acheter à partir du lien pour le livre broché ou le livre kindle (ou clic sur l’une des images ci-dessus).
Cela ne vous coutera rien de plus mais moi j’y gagnerai un peu.
MERCI!

Cet article vous plait? N’hésitez à le commenter ou le partager sur vos réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *